Pourquoi il est bon pour un enfant

de s’identifier aux grands héros de la littérature ?

On cite souvent, en vertus de la lecture, l’enrichissement du vocabulaire, l’acquisition d’une culture riche, la capacité de concentration… Mais il en est une qu’il ne faut pas oublier : la lecture permet au jeune lecteur de s’évader dans un univers immense où les bornes posées par l’auteur peuvent être repoussées par l’imagination. Cette imagination sera d’autant plus stimulée que l’on s’identifie au héros de ses lectures.

Choisir avec lui des lectures ambitieuses, c’est permettre à l’enfant de s’identifier à des personnages bien charpentés, qui dépassent son champ d’action et son horizon enfantin, et le projette dans ce qu’il pourrait être. Il se sentira tiré vers le haut par ses héros (et on sait bien qu’il est plus facile de faire avancer quelqu’un en le tirant qu’en le poussant).

L’évasion

Si Jules Verne a tant de succès auprès des jeunes lecteurs, peut-être est-ce (entre autres) par sa capacité à les emmener en voyage, les sortir de leurs horizons connus, leur ouvrir les portes de mondes lointains et dépaysants, non ?

« La lecture,

une porte ouverte sur un monde enchanté »

François Mauriac

Il faut voyager, prendre le risque de larguer les amarres, s’aventurer dans des contrées inconnues, se frotter à d’autres cultures, d’autres habitudes, d’autres paysages et d’autres modes : la lecture est un formidable moyen d’ouvrir ses horizons, et du même coup le champ des possibles. 

Pour forger quelques clés de lecture supplémentaires, qui aideront à l’évasion, n’hésitez pas à créer des duos roman/documentaire : ils enrichiront la capacité à se figurer les univers inconnus en plus de développer les connaissances. Nos conseils sont ici !

La projection

En plongeant dans une lecture, le jeune lecteur découvre, apprend, confronte sa compréhension du monde à d’autres points de vue. Suivre l’aventure des héros valeureux ou ballotés par les aventures, contraints à prendre de grandes décisions ou à faire de menus pas pour avancer, amenés à faire preuve d’esprit de contradiction, permet à l’enfant d’exercer lui-même sa faculté de jugement. Il condamnera l’action, il prolongera les aventures, il admirera la décision, il préfèrera la destinée du personnage secondaire… bref, le jeune lecteur projette sa capacité à agir dans des circonstances étrangères à son quotidien.

«Les héros ont notre langage, nos faiblesses, nos forces.

Leur univers n’est ni plus beau ni plus édifiant que le nôtre.

Mais eux, du moins, courent jusqu’au bout de leur destin»

Albert Camus

On comprend ainsi l’importance de proposer aux jeunes lecteurs des lectures ambitieuses, avec des héros forts en caractère, à la psychologie riche et détaillée, aux parcours de vie denses. N’ayez pas peur de l’étoffe des héros : les envolées de Jean Mermoz, les aventures salées de Chris Farrington, les tribulations de Phileas Fogg à travers l’Inde, la traversée des plaines de l’Ouest dans les traces du trappeur Coeur LoyalLes héros de TétrasLire ne manquent pas de souffle et arrivent par deux ou par trois dans nos packs de lecture et d’aventures.

 
Donnez-leur des héros, c’est bon pour la croissance.
Belles lectures !
 
BONUS !
Quel mousquetaire es-tu ?

Un petit test pour découvrir qui, d’Aramis, Porthos ou Athos, est le mousquetaire le plus proche de votre caractère  (et démarrer la lecture de notre numéro dédié à Alexandre Dumas) en prêtant une attention particulière aux personnages.

Vous allez aimer…

Right Menu Icon